DieagoLanza_couv


Philippe Rousseau, Rossella Saetta Cottone éd., Diego Lanza lecteur des œuvres de l'antiquité. Poésie, histoire de la philosophie, philologie, Septentrion, 2013, 334p.

Figure critique majeure des études de philologie classique en Italie, Diego Lanza a renouvelé en profondeur l'approche des œuvres de la littérature grecque ancienne. Ses travaux conjuguent un intérêt, partiellement hérité de la philologie historique, pour l’histoire de la tradition, avec une analyse, inspirée notamment de Marx et de Gramsci, de la fonction des textes anciens comme instruments de médiation idéologique, interrogeant ainsi conjointement le passé et le présent des appropriations culturelles. Les problématiques de l’anthropologie occupent une place privilégiée dans sa lecture de l’Antiquité, mais leur espace de référence n’est pas celui de l’anthropologie structurale, de la psychologie historique ou de la critique symbolique de l’école française. C’est plutôt l’étude du folklore, où l’analyse de la culture populaire est orientée par un intérêt spécifique pour les antagonismes qui la structurent. Les essais réunis dans ce volume reviennent sur les objets auxquels Diego Lanza s’est intéressé – poésie archaïque (Homère), théâtre classique (Euripide, Aristophane), philosophie « présocratique » et classique (Anaxagore, Aristote), histoire de la philologie – et dans la diversité de leurs points de vue, esquissent un bilan des aspects les plus significatifs d’une œuvre scientifique originale et stimulante.