Rashed Marwan

PhotoMarwanRashed

Marwan Rashed est né à Paris en 1971. Après des études en France (Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, maîtrise sous la direction de Monique Alexandre et de Jacques Brunschwig, agrégation de Lettres Classiques) et en Allemagne (Graduiertenkolleg Textüberlieferung de Hambourg, Aristoteles-Archiv de Berlin), il a soutenu sa thèse de doctorat à Hambourg en 1999 sous la direction de Dieter Harlfinger (« Die Überlieferungsgeschichte der aristotelischen Schrift De generatione et corruptione ») et a été recruté en 2000 au CNRS, au centre Léon-Robin. Après avoir soutenu son Habilitation à diriger des Recherches en 2005 à l’Université de Paris-Sorbonne sous la direction de Jonathan Barnes (« traditions anciennes et médiévales de la philosophie naturelle »), il a été élu en 2006 professeur de philologie grecque à l’École normale supérieure puis, en 2012, professeur d’histoire de la philosophie grecque à la Sorbonne, où il a aussi fondé un enseignement d’histoire de la philosophie arabe. Il est directeur adjoint du Centre Léon-Robin.

Marwan Rashed a consacré plusieurs ouvrages à Aristote et à ses commentateurs antiques. Il est notamment l’auteur d’une édition critique commentée du traité d’Aristote Sur la génération et la corruption, ainsi que de deux ouvrages sur Alexandre d’Aphrodise, dont une édition critique des fragments (découverts dans un manuscrit byzantin) de son commentaire perdu à la Physique d’Aristote (livres IV-VIII).

Marwan Rashed travaille actuellement sur les traditions platonicienne et aristotélicienne. Ses études sur Platon se concentrent sur l’ontologie mathématique du Timée, à laquelle il a récemment consacré trois articles. Il prépare une édition critique du Timée pour les Belles-Lettres et un livre pour Oxford University Press, issu de ses Nellie Wallace Lectures (Faculté de philosophie d’Oxford, automne 2013), intitulé Timaeus’ Five Worlds. A Study of Plato’s Mathematical Ontology. Dans le domaine aristotélicien, Marwan Rashed travaille, en collaboration avec Oliver Primavesi (LMU München), à une nouvelle édition critique de la Métaphysique d’Aristote pour la collection Oxford Classical Texts, destinée à remplacer les ouvrages classiques de W. D. Ross et de W. Jaeger en prenant pour la première fois en compte toutes les sources disponibles (byzantines et arabes en particulier).

Marwan Rashed s’intéresse aussi aux doctrines philosophiques de l’Islam classique. Dans ce contexte, il étudie tout spécialement les interactions entre la philosophie arabe de tradition grecque (la falsafa) et la théologie rationnelle (le kalam). Il vient notamment de découvrir le manuscrit d’une œuvre du grand théologien imamite al-Hasan Musa al-Nawbakhti (ca 850-ca 920), qui constitue, autour de 900, la première synthèse maîtrisée des deux courants.