Historique du Centre Léon Robin

Le « Centre de recherches sur la Pensée Antique » ou « Centre Léon Robin » a été fondé par Pierre-Maxime Schuhl, successeur de Léon Robin à la Sorbonne, autour d’une « conférence de recherche » instituée en 1947 pour regrouper les étudiants en doctorat ainsi que « les travailleurs du CNRS », autour de la bibliothèque de Léon Robin, qui fut achetée par la Faculté des Lettres de l’Université de Paris en 1948. Le Centre devint une unité de recherche associée au CNRS en 1969, sous la direction de Pierre-Maxime Schuhl, qui en fut le Directeur jusqu’au 31 décembre 1972. À partir de 1973, Pierre Aubenque lui succéda à la tête du Centre, dont il a fait une institution au rayonnement tant national qu’international (URA 107 du CNRS). Du 1er janvier 1991 jusqu’à octobre 2002, le Centre a été dirigé par Gilbert Romeyer Dherbey, successeur de P. Aubenque à l'Université de Paris IV (UPRESA 8061 du CNRS). Devenu l’UMR 8061 du CNRS depuis le 1er novembre 2002, le Centre a été dirigé jusqu’à septembre 2006 par Jonathan Barnes, Professeur à l’Université Paris-IV. Depuis janvier 2006, le centre Léon Robin est également associé à l’Ecole Normale Supérieure. Il a été dirigé du 1er octobre 2006 au 31 décembre 2009 par Barbara Cassin, directrice de recherche au CNRS, assistée de J.-B. Gourinat, Directeur-adjoint. Du 1er janvier 2010 au 31 août 2012, le Centre a ensuite été dirigé par André Laks, professeur à l’Université Paris-IV et par J.-B. Gourinat, Directeur-adjoint. Suite au départ à la retraite d’ A. Laks, le Centre est dirigé depuis le 1er septembre 2012 par Jean-Baptiste Gourinat, directeur de recherche au CNRS.


Anciens professeurs de philosophie antique à l'Université Paris-Sorbonne et directeurs du Centre Léon Robin

  • André Laks (professeur émérite)
  • Jonathan Barnes
  • Gilbert Romeyer Dherbey (professeur honoraire)
  • Pierre Aubenque (professeur honoraire)